soggy second round

10 juillet, 2008

La grande époque(1977/82)

Classé sous Historique — soggysecondround @ 13:35

soggyeh9.jpg 

Le groupe est alors formé de Patrick Bertrand dit « Beb » au chant, François Tailleur dit »Bassman » ancien d’Antéchrist  à la basse, Olivier Hennegrave dit « Drummer » à la batterie et d’Eric Dars dit « Big » à la guitare. 1982 vit l’apparition de deux autres guitaristes aux cotés de Big: un certain Allan et Mac Lord.

Concernant cette période, il existe déjà des blogs très complets auxquels vous pouvez vous référer:  soggy.overblog.com et soggy.canalblog.com

Le style musical de Soggy et très marqué par la personnalité de Beb et de ses goût musicaux: Iggy Pop, MC5, Alice Cooper.  Ce groupe n’est ni totalement hard rock, ni totalement punk, un peu entre les deux; du hard-punk disons!

Cette formation accumulant les malchances de tout ordres splitte finalement en 1982 après un 45t très recherché aujourd’hui par les collectionneurs. « Waiting for the war/47 chromosomes ».

Une première réapparition(1983/84)

Classé sous Historique — soggysecondround @ 13:35

soggybeb.jpg 

Alors que Bassman et Drummer sont allé former Thriller, et que Big abandonne la musique,(pas de renseignements sur les activités musicales de Allan et Mac postérieures à Soggy), Beb tente une première renaissance en décembre 1983 avec de nouveaux musiciens issus de la nouvelle génération. Jean-Michel Rameix prend la place de bassiste.La place de guitariste fut proposé à Sebastien Block (ex-Secteur) qui déclina la proposition. Il suggera d’essayer Patrick Vanhoucke (ex-Secteur lui aussi, mais dont les goût musicaux étaient plus proche de Soggy). Une première « répéte/audition » fut organisée sur la scène du cinema l’Atalante dans le quartier maison blanche à laquelle avait participé Vincent Blanco, qui ne fut pas retenu. C’est finalement un batteur inconnu, Michel Guiborat, qui devint le nouveau batteur de cette formation appelée Soggy (parcequ’il y avait un gros stock d’affiches de Soggy datant de la première période à écouler). La nouvelle formation trouva un local rue Chanzy pour répéter, dans un appartement vide au 2eme étage au dessus d’un magasin de disques d’occaz. Ce lieu tout à fait inadapté obligea le groupe à jouer en sourdine. Le résultat fut catastrophique: son aigrelet de guitare sur marshall à lampe bridé au minimum, aucune pêche, un véritable calvaire pour un groupe qui promettait beaucoup sur la scène de l’Atalante à puissance normale! Le répertoire était constitué des 2 morceaux du 45t (waiting for the war/47 chromosomes) et de quelques titres des Stooges: no fun, dirt, I wanna be your dog, search and destoy, loose, TV eyes, down the street… Le groupe se sépara dès avril 1984, après un enregistrement de très mauvaise qualité, qui ne laissa que de mauvais souvenirs…

A noté que, Mac Lord a failli se joindre au groupe, qui aurait eu alors 2 guitaristes, mais il a refusé la proposition, ayant cessé de jouer de la guitare.

Il n’existe aucune photo de Soggy à cette époque. J’ai donc mis une photo plus ancienne de Beb.

Soggy second round

Classé sous Historique — soggysecondround @ 13:35

ay.jpg 

 Quelques mois aprés l’échec du retour de Soggy. Patrick Vanhoucke et  Jean-Michel Rameix ont reformé un groupe avec Vincent Blanco, le batteur rencontré en décembre 84 à l’Atalante, devenu un bon copain du groupe. A ces trois là, s’est rajouté François Tailleur le bassiste « historique » de Soggy au chant…et à la basse! Oui, cette formation avait bien deux bassistes…pour un temps! JeanMi jouait en rythmique au médiator avec overdrive à donf et bassman en son clair « avec les doigts ». Cette formation s’appelait Weeds (les mauvais herbes!). Outre la reprise de Bomber de Motorhead, le groupe s’est rapidement constitué un répertoire de compos personnelles assez proches de Motorhead (dont les 4 étaient fan!) et d’Aerosmith (que François et Patrick aimaient particulièrement). La voix « très Motorhead » influait beaucoup sur la musique. Cette période a été la plus créative, bassman étant à cette époque assez impliqué dans le processus de création. Le groupe a beaucoup progressé à cette époque. (Il répétait dans une cave sous la place royale. On accédait par une ruelle sombre.) Bassman eut alors l’idée de reformer Soggy, qui jouissait toujours d’une aura favorable dans Reims. Beb rejoint alors the Weeds, qui fut rebaptisé Soggy! A cette époque Beb travaillait à Paris et n’était présent qu’à la répète du samedi. Peu à peu, François Tailleur se fit de plus en plus rare aux répétions et se désintéressa progressivement du groupe depuis qu’il avait cédé sa place de chanteur au Beb. Il fini par quitter le groupe en novembre 1985. Cette perte n’entama pas la volonté du groupe qui commença à se produire sur scène à partir de fevrier 1986. Le premier concert, à la MJC Claudel de Reims passe pour être le meilleur concert du groupe encore uni et soudé.   Le répertoire est alors constitué de quelques titres de l’ancien Soggy: waiting for the war, 47 chromosomes, cursed boy. de 2 reprises des Stooges: I wanna be your dog et search and destroy et de compos : Second round!(titre quasi éponyne, qui symbolise le retour du Beb).Véritable » bastonnade sonore », pour reprendre l’expression de Patrick!  Speed hog killer (attention il existe dans le répertoire de l’ancien Soggy un titre du même nom, mais ce n’est pas le même morceau; celui-ci a été composé par Patrick et Jean Mi à l’époque de Weeds. Il est possible toutefois que le texte ait été recyclé par le Beb!) L’influence de Motorhead est évidente sur cette chanson très speed. Spider in my brain: titre plus lourd et mélodique. Starmen: une compo trés lourde de Bassman. Big dustbin: tempo moyen. Le texte est inspiré par la vie de Beb à Paris, la big dustbin (la grande poubelle!). Cheese face : un titre plus tempo rock fin sixties. The rat : Un des titres les plus calmes…enfin pour du Soggy bien sur! Right in face! un titre qui monte en regime et qu’on se prend droit dans la gueulle (right in face!!!).Je dois en oublier… Peu à peu, l’enthousiasme décline, car le Beb a annoncé une date butoire. Il veut raccrocher fin juin, si rien de concret ne se profile! Fin juin, c’est aussi la date du concert au festival international de Ay, auquel Soggy est convié auprés de groupes comme Epsylon et Gift. Ce concert sera le dernier de Soggy. Attention à ne pas confondre avec le concert des ex-Soggy dans Black Widows en octobre 1986, à la MJC Verrerie. Ce concert fut trés Rock’n'roll. Impossible de brancher les pédales d’effet de Patrick, qui apprend, 2 minutes avant de monter sur scène, qui va devoir jouer avec la seule saturation de son Marshall à lampe! The show must go on…Le son assez différent, conduit le groupe vers des sonorités encore plus brutes, « Stoogiennes », « Stepenwolfienne »… Les avis sont assez partagés concernant ce concert. Le groupe était donc monté sur scène en sachant, que c’était la dernière fois qu’ils jouaient ensemble. La relève a été assurée par Sharon Addams (Sabine Martin de son vrai nom, choriste de Lust). Le groupe devient alors Black Widows!

MUSICÔSUD Big Band |
Rap Tanjawi |
TUBA : Basses Fréquences |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MANAGER D'ARTISTES
| Semper Nihil, le blog offic...
| THE ULTIMATE BLOG METAL, RO...